La bonne pression piste

La bonne pression contribue à la mise en chauffe du pneumatique, indispensable pour atteindre un niveau de performance optimal.

La bonne pression piste

 

Il y a plusieurs paramètres clés pour déterminer la bonne pression d’un pneumatique pour un usage circuit comme :

  • Le choix du pneumatique : la gamme circuit MICHELIN est large et fonction du niveau de pilotage et de l’usage. Un pilote amateur aura de meilleures performances avec MICHELIN Power Slick Evo qu’il mettra en chauffe très rapidement, qu’avec un MICHELIN Power Slick Ultimate qu’il aura du mal à mettre et/ou à maintenir à la bonne température.
    - MICHELIN Power Slick Ultimate et MICHELIN Power Cup Ultimate, pour les compétiteurs et pilotes confirmés
    - MICHELIN Power Slick Evo, le pneu des track days
    - MICHELIN Power Cup Evo, le pneu des track days homologué route
    - MICHELN Power RS, le pneu route sportif pour un usage circuit occasionnel
  • L’usage du pneumatique : Racing ou Track day
  • La température de l’air
  • L’utilisation ou non de couverture chauffante

Pour les pilotes compétiteurs équipé de la gamme MICHELIN Ultimate, les équipes techniques Michelin peuvent conseiller sur place une adaptation de la pression en fonction de :

  • La température piste
  • L’abrasivité du circuit

 

Recommandations de pression

 

Ces recommandations de pression sont faites dans le cadre d’un usage piste. Pour un usage routier, c’est la recommandation pression du constructeur qui s’applique. Pour les pneus circuit homologués route ou pour les pneus route à usage circuit occasionnel, il est essentiel de veiller à remettre la pression route après vos tours de piste.

 

L’utilisation des couvertures chauffantes :

Il est important de vérifier le bon fonctionnement des couvertures avant de vous rendre sur circuit.
Prévoyez une béquille de stand pour que la roue ne touche pas le sol et enroulez la couverture sans la faire froncer, cela permettra une meilleure répartition de la chaleur.
Prévoyez de laisser la couverture 1h à une température de 90° à l’abri du soleil et du vent.

 

Les cassures de gomme par le froid

Les gommes utilisées dans les pneus Compétition et Hypersport ont un point de brisure qui intervient à des températures inférieures à 5°C.

Lorsqu’ils sont soumis à de faibles températures, les pneus peuvent subir des dommages irréversibles. Cela peut se traduire par des cassures de la bande de roulement, rendant le pneu inutilisable.

Nos recommandations

  • Ne jamais manipuler le pneu à une température inférieure à 5°C afin d'éviter toute déformation ou choc (MICHELIN Power Slick Evo, MICHELIN Power Cup Evo).
  • Avant de monter ou démonter le pneu, il doit avoir été stocké au moins pendant 24h à une température supérieure à 10°C
  • En cas de craquelure visible sur la gomme, le pneu ne doit pas être utilisé
  • Ne jamais manipuler le pneu à une température inférieure à -10°C afin d'éviter toute déformation ou choc (MICHELIN Power RS, MICHELIN Power SuperMoto).

 

Mise en température

Afin d'obtenir les meilleures performances, le pneu a besoin de temps.
Ce temps de mise en température correspond à la durée nécessaire pour que le pneumatique atteigne une température interne de 50°C à plus de 100°C.

Pour atteindre cette température, parcourez les premiers kilomètres à une vitesse modérée pour permettre au pneu d'acquérir la température idéale qui lui permettra ensuite d'obtenir le meilleur grip et cela à chaque utilisation du véhicule.