Harley-Davidson & Michelin, histoire d’un partenariat

Deux marques centenaires aux histoires très riches

Un succès rapide à travers le monde

Harley-Davidson et Michelin, entreprises artisanales à leurs débuts, connaissent rapidement un essor fulgurant. Grâce à ses succès en compétition et à l’invention du célèbre moteur bicylindre V-twin, Harley-Davidson devient dès 1920 le plus important constructeur de motos au monde.

De son côté, Michelin connaît un succès mondial grâce à l’invention du radial, un pneu révolutionnaire breveté en 1946.

La naissance d’un partenariat

Plus d’un siècle après leur création respective, les deux entreprises entament en 2008 un partenariat : l’objectif est de créer une gamme de pneus spécialement conçus pour les Harley-Davidson. Un tel partenariat est inédit pour le groupe Michelin.

En effet, le développement de ces pneus sera assuré conjointement par les deux entreprises. Les pneus seront même co-brandés, cas unique au sein du groupe Michelin. La gamme Scorcher est née : elle est commercialisée en 2010.

Une collaboration riche d’enseignements pour Michelin

Harley-Davidson bénéficie de son côté de la capacité d’innovation Michelin. Le manufacturier clermontois est le premier à introduire la technologie radiale pour les modèles Harley-Davidson : les modèles les plus sportifs du constructeur, comme le fameux V-Rod et son moteur Revolution, bénéficient alors d’un pneu qui conserve toutes ses performances à des vitesses avoisinant les 240 km/h.

Mais la firme de Milwaukee a également pu compter sur la capacité d’adaptation de Michelin. Pour répondre aux caractéristiques très spécifiques des modèles Harley-Davidson, en matière de poids notamment, Michelin a par exemple relancé la conception de pneus bias, une technologie que le Groupe avait délaissée depuis l’apparition du radial.

Une mécanique de travail bien huilée

Le développement d’un pneu Michelin avec Harley-Davidson dure une vingtaine de mois, depuis les débuts de la conception jusqu’à la commercialisation.

Les échanges se font essentiellement par envoi de documents informatiques entre le centre de recherche et développement Michelin de Ladoux, au nord de Clermont-Ferrand, et l’usine Harley-Davidson de Kansas City où sont produites les gammes actuelles de Sportster®, Dyna® et V-Rod®.

Derrière leurs différences, les deux marques partagent des valeurs communes dans leur culture d’entreprise : irréprochabilité du produit, respect du client, préservation du patrimoine de l’entreprise. Ce sont deux compagnies centenaires où la fierté industrielle est bien réelle et particulièrement présente.